Les satellites Orihime/Hikoboshi restent sur orbite grâce à la lumière du soleil


Crédit photo : Agence japonaise d’exploration aérospatiale (Japan Aerospace Exploration Agency, JAXA)

Depuis le satellite Ume de 1976 jusqu’aux premiers satellites d’amarrage, Orihime et Hikoboshi, des cellules solaires Sharp ont été installées dans les satellites japonais comme source d’énergie fonctionnant dans les conditions difficiles de l’espace. Disposant de la technologie supérieure du seul fabricant japonais certifié par l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (Japan Aerospace Exploration Agency, JAXA), les systèmes de cellules solaires installés dans ces satellites ont des performances exceptionnelles et sans problème.